Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Médiathèque Paul Valéry

Le pain perdu d'Édith Bruck

TÉMOIGNAGE : Le pain perdu

Édith Bruck, traduit de l’Italien par René de Ceccatty

Éditions du sous-sol

Il y a très longtemps, il était une fois, ainsi commence le récit. Le lecteur entre à pas feutrés dans un conte réaliste ô combien cruel qui relate l’histoire de Ditke (Édith) et de sa famille. Nous sommes en Hongrie orientale dans un petit village et la seconde guerre mondiale fait rage. La famille est pauvre et tente tant bien que mal de s’en sortir, la vie gangrénée par les mesures fascistes anti-juives. La maman, très croyante, voit dans chaque événement l’intervention divine et lorsqu’un soir, la voisine apporte de la farine alors que les ventres grouillent, la joie est à son comble. Demain, ils auront du pain et n’auront plus faim ! Le destin en décidera autrement… Aux aurores, la famille est éveillée par les gendarmes et les fascistes hongrois. Sans succès, le père sortira ses médailles de guerre. En vain, la mère se lamentera d’ainsi perdre le pain. Ils seront sauvagement arrêtés puis déportés…

C’est par la bouche de Ditke que nous apprendrons les destinées de chacun. C’est par ses mots que nous appréhenderons modestement, les humiliations, la terreur, mais également la force de survivre envers et contre tout, les bribes d’espérances qui permettent de tenir. Comme à Dachau où, l’espace d’un instant, elle sera autre chose qu’un numéro…

Récit poignant et intense. L’auteur écrit pour témoigner et le lecteur est profondément touché à la lecture de l’écrit. Avec Édith, c’est chaque Homme qui est annihilé, privé de dignité… Que jamais l’Histoire ne se reproduise !

Vous retrouverez "Le pain perdu " dans les rayons de la médiathèque ou ICI

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article