Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Médiathèque Paul Valéry

L’enfant et le maudit  écrit et illustré par Nagabe

 

Écrit et illustré par Nagabe

Éditions Komikku

Cette série comporte 11 tomes. Ce manga fantastique nous parle d’une amitié hors pair entre deux êtres que tout appose.

Ce manga nous raconte l’histoire d’une fillette et d’un maudit, deux êtres qui n’auraient jamais dû se rencontrer. Leur monde est séparé en deux parties, entre les murailles d’une ville où vivent les humains, l’intérieur et l’extérieur, un lieu dangereux rempli d’êtres maudits et abandonné par les hommes. À cause de leur malédiction, qui se transmet par un contact physique, les maudits, à l’apparence sombre et repoussante, sont craints et chassés par les êtres de l’extérieur. La petite Sheeva a perdu sa tante et attend désespérément son retour en compagnie d’un maudit, son nouvel ami, le professeur. L’innocence de cette petite fille rythme les journées du professeur. Cependant, ce dernier n’a pas la force de dire la vérité, la petite Sheeva a été abandonnée par sa tante. Lors d’une de leur sortie pour récupérer de la nourriture dans un village abandonné, Sheeva remarque une silhouette de l’autre côté de la rive. Surement un maudit…

 Le soir, après avoir couché la petite, le professeur décide de se rendre là où ils avaient aperçu la silhouette et y découvre plusieurs cadavres d’êtres de l’intérieur. Quelque chose de blizzard se trame…

Les personnages de ce manga sont attachants. Le développement de leur amitié se fait assez lentement afin que le lecteur puisse cheminer avec les différents protagonistes. Cette relation solaire contraste avec leur univers sombre (couleur et menace des hommes) et dangereux. Le graphisme de cette série est très agréable, très réussi car il est épuré sans l’être de trop, donnant une ambiance tantôt douce, lumineuse, tantôt sombre et oppressante. Les deux personnages s’opposent par leur graphisme, le professeur est représenté essentiellement par des couleurs noires (corps plus costume) tandis que Sheeva est représentée avec du blanc (peau claire et petite robe blanche). Mais également par leurs caractères, la petite est innocente et pleine de vie et le professeur très protecteur, attentif et calme. L’ensemble de ces caractéristiques nous offre un manga de qualité.

Synopsis et critique rédigés par Noémie Renaudon, élève en seconde 

Vous trouverez le manga "L'enfant et le maudit"dans les rayons de médiathèque ou ICI

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article