Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Médiathèque Paul Valéry

Au nom de Margarete de Daniel Mason

Daniel Mason

Traduit de l’anglais (Américain) par Françoise Sorbier

Éditions J.C Lattès

Lucius est un jeune homme de 22 ans issu de la bourgeoisie viennoise. Il est passionné de médecine depuis toujours et espère devenir un grand chirurgien. Au début du roman, le jeune étudiant en médecine décide de s’enrôler lorsque la Première Guerre mondiale éclate en Europe. Il s’imagine sur les champs de bataille sauver les blessés et amputer les soldats mutilés. Or, de champs de bataille il n’y aura puisque Lucius se retrouve dans une vieille église réquisitionnée en hôpital au fin fond des Carpates. Les médecins ont fui, seule est restée une religieuse infirmière. Sœur Margarete est vive, « ampute comme personne » en un temps record, sans matériel ou presque. Lucius l’admire et apprend, grâce à elle, les rudiments de la médecine de guerre. Les deux jeunes gens vont devoir lutter contre la misère, la famine, les invasions de rats et vaincre le découragement qui pointe à chaque blessé que l’on ne peut guérir. Un jour, arrive un soldat mutique, cruellement éprouvé psychologiquement. Lucius et Margarete vont s’attacher plus que de raison au jeune homme cherchant coûte que coûte à le guérir. Mais, la bonne volonté ne peut toujours suffire et il est des choix que toujours l’on regrettera…

Du front de l’Est aux salons viennois, ce magnifique roman vous fera voyager dans les tréfonds de l’âme humaine. L’histoire est captivante, les différents protagonistes fascinants et le roman se révèle être un véritable « page-turner ». La psychologie des personnages est ciselée, le lecteur se sent proche de ces Hommes de bonne volonté qui parfois se trompent et trébuchent… La rédemption sera au bout du chemin et l’épilogue, fort réussi, en est le parfait exemple. Un véritable coup de cœur !

Vous retrouverez le roman "Au nom de Margarete" dans les rayons de la médiathèque ou ICI

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article